Bienvenue !

Entrez à Forks ... Une ville pas comme les autres ...



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoires pour faire peur à Bella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 220
Date d'inscription : 27/12/2009
T'ES OU TOI ?! : Derrière toi chérie
- H u m e u r =D : En pleine forme


#.More about you.#
#Relations#: Ca dépend... C'est pourquoi?
#Envies#: De te manger!

MessageSujet: Histoires pour faire peur à Bella   Sam 6 Mar - 16:54

C'est venu comme ça d'un coup, par un délire sur la Chat Box avec Bella. Elle voulait que je lui raconte quelque chose et comme je lui ai proposé une histoire, j'ai du en inventer une.

Ca m'a tellement éclater de remixer les histoires connues par des enfants du monde entier que j'ai décidé d'en faire plusieurs.

Je vous laisse donc découvrir les histoires comme jamais on ne vous les a raconté...


P.S: Pour public avertis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 220
Date d'inscription : 27/12/2009
T'ES OU TOI ?! : Derrière toi chérie
- H u m e u r =D : En pleine forme


#.More about you.#
#Relations#: Ca dépend... C'est pourquoi?
#Envies#: De te manger!

MessageSujet: Re: Histoires pour faire peur à Bella   Sam 6 Mar - 16:56


Dans un pays fort, fort lointain vivait une petite salope qu’on appelait le Petit Chaperon Rouge. Elle avait une bouille d’ange, mais en réalité c’était une sadique incroyable. Son chaperon était devenu rouge à cause des victimes qu’elle avait charcuté puis violé (oui parce qu’elle était nécrophile !).
Un jour sa mère, qui ignorait tout de la double personnalité de sa chère petite fille, l’envoya chez sa grand-mère malade. La maman lui dit qu’elle ne devait pas prendre le chemin de la forêt car le Grand Méchant Loup vivait là-bas. Rouge promit à sa maman, sauf que c’était une menteuse née. Il était hors de question pour elle d’écouter sa maman.

Rouge partit donc de chez elle avec un panier au bras. Officiellement, il contenait une galette, du beurre et de la confiture. Officieusement... Vous verrez ça plus tard.
Comment prédis, Rouge prit le chemin de la forêt. L’endroit était sombre et inquiétant. Un brouillard épais rendait la route quasi-invisible. Mais Rouge était assez folle pour se balader dedans comme si elle se baladait dans une jolie petite prairie. Avec sa vision incroyable, elle vit de jolies fleurs qui pourraient faire jolie chez sa grand-mère. Elle s’en approcha et commença à les cueillir. Elle était tellement occupée à sa cueillette qu’elle n’entendit pas le loup qui s’approchait d’elle tout en se léchant les babines.
- Que fais-tu ici, petite fille ? demanda-t-il d’une voix de loveur.
Rouge se retourna, surprise qu’on s’adresse à elle. Quand le loup la vit, il hurla de terreur. Il venait de reconnaître le Petit Chaperon Rouge, célèbre tueuse en série, réputée pour violer ses victimes après les avoir charcuté. Il s’enfuit en courant sous le regard bête de la petite fille. Elle n’avait pas eu le temps de faire quoi que ce soit qu’il était déjà parti. Habituellement, on n’avait pas peur d’elle avant qu’elle n’agisse. C’était après qu’on la suppliait et qu’on pleurait à ses pieds.
- Il va falloir y remédier, dit-elle tout haut. Tout le monde me reconnaît maintenant. Je vais peut-être attendre trois ans, histoire que la poitrine commence à pousser et que mon visage prenne une jolie forme, comme ça, on ne me reconnaîtra plus.
Après sa petite réflexion, elle continua son chemin vers la maison de sa grand-mère.

Pendant ce temps, à l’autre bout de la forêt, le loup arrêta sa course tellement il était fatigué. La bave coulait de ses babines tellement il avait dépensé de l’énergie.
- Bon sang, elle a faillit m’avoir ! Ah il faut que je mange, ce n’est plus possible ! Qu’est-ce qu’il peut être mangeable dans cette forêt de merde, a part des pissenlits ?!
Il se grattait la tête avec ses griffes tout en réfléchissant. Voila des lustres qu’il n’avait pas eu le droit à un véritable repas. Puis tout à coup, une idée lumineuse lui vint en tête.
- OH MAIS OUI ! La mamie qui n’habite pas loin ! Elle fera l’affaire, même si elle est ridée.
Le loup partit en direction de la maison de la grand-mère. Ce qu’il ignorait, c’était que Rouge et la grand-mère étaient de la même famille....
En quinze minutes à peine, il arriva devant la porte de la maison et il frappa à la porte. La mamie en question, était couchée dans son lit. Quand elle entendit frapper, elle se redressa d’un coup et jeta du lit son amant le bucheron. Il se cacha dans le placard car comme toutes femmes qui possèdent des amants, personne n’est au courant ! La grand-mère de Rouge demanda :
- Qui est là ?
Le loup prit une voix aigue (quoi qu’un peu raté avec sa voix virile, mais bon) et il répondit :
- C’est votre petite fille !
Comment il savait qu’elle avait une petite fille ? Parce que toutes les grands-mères avaient des petits enfants.
La mamie lui donna un code secret à la con qui parlait d’une chevillette. Ecoutant à moitié l’énigme, le loup ouvrit la porte et se dirigea vers la chambre où se trouvait la mamie et le bucheron (mais lui, on ne sait pas qu’il est là !). En entrant dans la chambre, il fut stupéfait de voir la mamie, non pas vêtu de la traditionnelle chemise de nuit, mais d’un déguisement en cuir qu’on trouve dans tous les sexes shops réputés.
Mais c’est qu’elle est plutôt bien roulé la mamie ! pensa le loup.
Salivant à l’avance, le loup s’approcha de la mamie qui se trémoussait de façon très suggestive. En plus d’être appétissante, beaucoup plus que ce qu’il n’imaginait, elle avait l’air bonne. Quand il fut assez près pour la toucher, la mamie le poussa sur le lit et s’assit à califourchon sur lui. Là, tout bascula pour le loup. Il se retrouva menotté aux barreaux de la tête de lit et de sous le matelas, la mamie sortit un fouet de cuir. Il tenta de lui faire comprendre qu’il préférait le sexe pur et dur, mais la mamie ne voulait rien entendre. Elle avait décrété qu’ils le feraient à la façon sado-maso.

Pendant les ébats sensuels de la mamie et le loup, Rouge arriva enfin devant la porte de la maison de sa grand-mère. Elle frappa à la porte et elle entendit :
- OH OUI, VIENS !
Quelque peu surprise d’entendre sa mamie parler aussi fort, elle entra.
- Mamie ?
Des gémissements pas du tout étouffés se faisaient entendre. La petite fille se dirigea vers la chambre et ouvrit la porte. Elle resta stupéfaite en voyant sa mamie et le loup qu’elle avait effrayé en plein ébat sexuel.
- Hey, salut mamie ! s’exclama-t-elle, pas du tout choquée de voir ce spectacle.
La grand-mère tourna la tête vers elle.
- Han... Rouge... Tu as tout ?
- Ouais, maman est trop conne ! Elle a cru que je t’apportais de la bouffe !
Elle retira le torchon qui couvrait le panier et on put alors voir tout un assortiment d’objet X. Elle déposa le panier sur la table de chevet.
- C’est un bon coup, mamie ? demanda-t-elle en regardant le loup.
Le loup écarquilla de grands yeux mais il ne put rien dire tellement ses pensées étaient embuées de désirs.
- Putain, si tu savais ! Observe ma chérie, observe.
La petite fille attrapa un tabouret qu’elle plaça juste à côté de l’armoire où était caché le bucheron. Elle se mit à regarder le spectacle comme une petite fille a qui on racontait une histoire. Puis, au bout de quelques minutes, elle entendit d’autres gémissements, sauf que cette fois ci, ils venaient de l’armoire. Quelque peu intriguée, elle se leva et ouvrit l’armoire. Elle y trouva le bucheron entrain de se faire un plaisir solitaire. Un sourire sadique se dessina sur la frimousse d’ange de la petite fille et elle entra dans l’armoire.

Deux heures s’écoulèrent quand Rouge sortit enfin de l’armoire. Son visage était immaculé de sang et elle se léchait les doigts avidement. Sa grand-mère s’était rhabillée. Le loup était mort. Il avait rendu son dernier soupire au moment même où il atteignait le Nirvana.
- Mamie... Je crois que j’ai taché tes vêtements.
- Oh, pas grave. Tu t’es bien amusée ?
- Oh oui !
- C’est bien. Dis, tu m’as dit que ton père rentrait quand ?

THE END.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella Swan
    Queen of the Forum


Messages : 576
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 24
T'ES OU TOI ?! : Dans tes pensées sinon comment pourrais-je savoir que tu me cherche ?
- H u m e u r =D : Changeante


#.More about you.#
#Relations#: Mes humbles & obéissants sujets !
#Envies#: Envie de reigner ! Bella is royale ♥

MessageSujet: Re: Histoires pour faire peur à Bella   Sam 6 Mar - 16:59

MOI J'AIME ! J'avais tellement peur pour le loup que je serrai Phoque MEGA FORT !

Dada j'en veux d'auuuuuutres !

Eh pour info dada & moi on fait un ptit rp dans ce trip là, moi je dis : VIVE DADA =DDD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Maman heureuse & sexy
avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 23
T'ES OU TOI ?! : in you head and you heart... ♥
- H u m e u r =D : Heureuse.


#.More about you.#
#Relations#: JASPER ♥
#Envies#: De Jasper. Il est trop sexy mon vampire !

MessageSujet: Re: Histoires pour faire peur à Bella   Sam 6 Mar - 21:35

GENIALLL <3 Bravo Damon =)

__________________
Je t'aime Noah Faith ♥️


Trop de gens que j'aime sur ce forum... Always & forever ♥️
8 Rs. || LOOK || Nessa ma femme ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 220
Date d'inscription : 27/12/2009
T'ES OU TOI ?! : Derrière toi chérie
- H u m e u r =D : En pleine forme


#.More about you.#
#Relations#: Ca dépend... C'est pourquoi?
#Envies#: De te manger!

MessageSujet: Re: Histoires pour faire peur à Bella   Sam 6 Mar - 21:54

Merci Alice! Content que tu aimes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Maman heureuse & sexy
avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 23
T'ES OU TOI ?! : in you head and you heart... ♥
- H u m e u r =D : Heureuse.


#.More about you.#
#Relations#: JASPER ♥
#Envies#: De Jasper. Il est trop sexy mon vampire !

MessageSujet: Re: Histoires pour faire peur à Bella   Sam 6 Mar - 22:02

derien et merci pour ta signa c'est trop chou' <3

__________________
Je t'aime Noah Faith ♥️


Trop de gens que j'aime sur ce forum... Always & forever ♥️
8 Rs. || LOOK || Nessa ma femme ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 220
Date d'inscription : 27/12/2009
T'ES OU TOI ?! : Derrière toi chérie
- H u m e u r =D : En pleine forme


#.More about you.#
#Relations#: Ca dépend... C'est pourquoi?
#Envies#: De te manger!

MessageSujet: Re: Histoires pour faire peur à Bella   Mar 9 Mar - 20:44

Histoire faite avec l'aide de ma soeur qui m'a bien aidé aux moments où je séchais complétement!

      Dans le rôle de Blanche-Neige


      Dans le rôle de la Reine


Il était une fois, il y a de cela fort longtemps, une Reine qui désirait plus que tout au monde d’avoir un enfant. Un jour d’hiver, alors qu’elle était assise près d’une fenêtre, elle se piqua le doigt en cousant et quelques gouttes de sang tombèrent sur la neige.
- Ah, se dit la reine, si j’avais un enfant, au teint blanc comme la neige, aux lèvres rouges comme le sang et aux cheveux noirs comme le bois d’ébènes.
C’était le souhait le plus cher de la Reine. Qui pour son plus grand bonheur, se réalisa. Mais le bonheur ne dura pas car elle mourut en donnant naissance à une petite fille. Ses derniers mots furent Blanche-Neige. Et c’est ainsi que son époux, le roi, décida d’appeler leur fille.
Ne pouvant élever seul un enfant, le roi se remaria avec une femme. Une belle femme, mais elle était méchante, orgueilleuse et jalouse de Blanche- Neige car son époux n’avait d’yeux que pour sa fille. Cette femme était en réalité une sorcière et elle possédait un miroir magique qui lui répétait jour après jour qu’elle était la plus belle femme du royaume, jusqu’au jour où ce ne fut pas son nom, mais celui de Blanche-Neige qui sortit du miroir…

Dix ans s’écoulèrent jusqu’au jour où la nouvelle Reine du royaume se rendit compte que la relation qu’entretenait son époux et Blanche-Neige allait au-delà de la relation père fille.
- Blanche ? Tu vas dormir encore longtemps ? demanda-t-elle en entrant dans la chambre de la jeune fille. N’as-tu pas vu ton père ?
Elle s’avança dans la chambre de sa belle fille jusqu’à ce qu’elle s’aperçoive que Blanche-Neige n’était pas seule dans sa couche. Une vision d’horreur s’offrit à elle : Blanche-Neige et son père dans une position assez subjective. L’effroyable Belle Mère se glaça d’effroi lorsque ses yeux croisèrent le regard de la jeune fille. Elle y lut le mépris, et la victoire.

Pendant huit ans, la Reine tentait de se persuader que ce qu’elle avait vu n’était pas réel. Et à force de séance chez le psychiatre, elle réussit à s’en convaincre. Mais Blanche-Neige aimait particulièrement profiter de la folie de sa Belle Mère. Aussi, un jour, cette dernière trouva la montre à gousset de son époux dans la chambre de la jeune femme de 18 ans. Elle convoqua sa belle fille.
- Blanche, pourquoi la montre du roi était-elle dans ta chambre ? Explique-toi s’il te plait.
Avec un sourire plus que narquois, la jeune fille répondit :
- Ce doit être quelque chose qu’il a oublié chez moi en essayant frénétiquement de cacher ses visites nocturnes de l’attention publique, mère.
La réalité soudaine frappa de nouveau la Reine. Par un excès de violence, elle frappa sa belle fille. Elle ne pouvait pas accepter le fait qu’elle soit beaucoup plus désirable qu’elle.
- Ne m’appelle pas « mère » ! Espèce de petite garce, tu te moques de moi au fond de ton cœur riant en silence de cette « vieille bique » ! Tout le monde dit tout bas que c’est de ta faute si plus aucun homme ne me regarde ! Tout ça c’est de ta faute ! Tu m’as ôtée toute ma jeunesse et ma beauté !
Blanche-Neige resta impassible devant sa Belle-Mère. Peu importait ce qu’elle lui faisait subir, elle savait qu’elle était meilleure qu’elle dans tous les domaines. Elle se retira, laissant seule la Reine et son miroir magique à qui elle demandait sans cesse qui était la plus belle, mais à chaque fois, c’était le nom de Blanche-Neige qui en sortait. De sa haine et sa colère naquit une idée. Il lui fallait se débarrasser de sa belle fille, au plus vite. Il n’y avait qu’en tuant Blanche-Neige qu’elle redeviendrait la femme la plus belle de tout le royaume.
Elle fit convoquer un chasseur. Mais pas n’importe quel chasseur. Ce chasseur était prêt à tout pour la Reine car il était devenu son amant. Aussi il accepta de s’occuper de Blanche-Neige et de la tuer selon sa demande.

Un matin, alors que le jour venait à peine de se lever, Blanche-Neige se rendit à la lisière des bois pour cueillir des fleurs. Sans un bruit, le chasseur, qui la surveillait depuis la demande de la Reine, s’approcha. Il lui proposa une balade que la jeune femme accepta. Ils s’éloignèrent du château parmi les arbres et les buissons de la forêt. Une fois qu’ils furent assez éloignés, le chasseur dit une chose étrange à Blanche-Neige.
- Ma belle Blanche-Neige, tu me méprise, n’est-ce pas ? J’aurais du m’y attendre… Mais il n’y a aucune raison pour que je sois gardé comme un animal par cette Reine égoïste.
En réalité, le chasseur haïssait la Reine, mais il devait lui obéir et céder le moindre de ses caprices car elle avait menacé de tuer tous les siens s’il la défiait.
- Elle est du genre à avoir de brusques changements d’humeur, continua-t-il. Si je la défiais, elle me tuerait.
Blanche-Neige s’assit au sol. Elle avait déjà repéré depuis longtemps le manège du chasseur. Elle l’entraina avec elle.
- Elle est ridicule… Elle est malade de voir que le Roi n’aime que toi, et est devenue folle de jalousie. En même temps que ses rides apparaissent une à une, tu deviens de plus en plus belle… Elle est convaincue que tu lui enlèves sa beauté !
- Peux-tu à moi aussi, donner une réponse ? demanda Blanche-Neige d’une voix qui laissait paraître mille et une promesses. Miroir, rien que la vérité, sire miroir. Qui est la plus belle du monde ?
- C’est évident, celle qui est la plus belle au monde, c’est vous, la princesse Blanche, répondit le chasseur.
Inutile de préciser ce qu’il se passa ensuite.
Cependant, alors que leur ébats, pas vraiment amoureux, prenaient forme, une personne était cachée derrière un buisson. La Reine avait suivit le chasseur, mais de nouveau la folie s’empara d’elle car elle croyait dur comme fer que le chasseur n’aimait qu’elle.

Après une séance de gymnastique plutôt rythmée, le chasseur laissa Blanche-Neige partir. Il irait annoncer à la Reine qu’il l’avait tué selon son bon désir. Mais ce n’était que mensonge. Arrivé au château, la Reine le fit arrêter et torturer. Elle prit un plaisir énorme à écouter les hurlements du chasseur qui criait pitié. Mais la Reine n’en eut assez que lorsqu’elle atteignit le Nirvana.
Le même jour, elle décida qu’elle irait elle-même se débarrasser de Blanche-Neige. Elle fit de nombreuses recherches dans ses grimoires jusqu’à trouver ce qu’il lui fallait exactement.
Les jours passaient et le chasseur continuait d’être torturé de temps à autre. Sa famille fut liquidé. La fin du chasseur arriva le jour où la Reine eut choisit sa sentence : elle le fit enfermé dans un sarcophage de torture que l’on appelait l’Iron Maiden. Dans une des cavités intérieures était incrustée de piques d’acier transperçant la chair dès qu’on fermait le coffre. L’arrangement des aiguilles était étudié afin d’éviter les organes vitaux, prolongeant ainsi la souffrance des victimes.

Pendant ce temps, Blanche-Neige trouva refuge chez les sept nains. Il fut décidé qu’en échange de l’asile, elle ferait les tâches ménagères pendant qu’ils travailleraient. Ils étaient encore peu raffinés et grossiers. Couper du bois n’était pas leur seule activité, ils collectaient aussi des plantes pour les étudier.
La vie continua son cour. Elle s’entendait plutôt bien avec les sept nains, mais le plus frustrant pour elle, c’était qu’ils résistaient à ses charmes. Quand elle leur demandait si elle était jolie, ils répondaient « oui » et continuaient leurs affaires. Elle avait fini par abandonner.

Par un beau jour d’été, la Reine quitta le château vêtue en aillons tenant dans ses mains un panier rempli de pommes qu’elle avait soigneusement empoisonné. Quand elle frappa à la petite porte de la maison, ce fut Blanche-Neige qui vint lui ouvrir.
- Jolie demoiselle, voulez-vous une pomme ? demanda la Reine déguisée.
- Que faites-vous donc, mère ? demanda Blanche-Neige en retour.
La Reine eut un mouvement de recule car elle ne s’attendait pas à ce que la jeune fille la reconnaisse aussi aisément.
- Mais… Mais comment ? Je… je suis juste…
- Vous n’êtes pas venue jusqu’ici pour vendre des pommes, n’est-ce pas ? continua Blanche-Neige. Et puis je vois le carrosse du palais d’ici.
- Quoi ?
La Reine n’y croyait pas. Cette fille était beaucoup plus intelligente qu’on y croyait.
- Vous souvenez-vous, mère ? La première fois que vous avez réalisé ce qu’il se passait entre père et moi… Cette fois, j’ai commencé à rire, pas vrai ?
- Arrête ça ! cria la Reine.
- Vous savez, mère, je riais parce que je pensais que vous alliez me protéger de père.
La Reine écarquilla de grands yeux en entendant ce que venait de dire la jeune fille. Elle abordait un visage innocent, comme si c’était elle qui avait été la victime depuis le début. Blanche-Neige prit un pomme et la fit tourner dans ses mains.
- Je me disais que je n’aurais plus jamais à souffrir de ce que père me faisait. Avez-vous jamais pensé à me protéger, mère ? Plutôt l’inverse, vous avez pensé que j’étais une enfant repoussante et indécente et me l’avez reproché, n’est-ce pas ? Et ce fut quand j’ai décidé que je n’attendrais plus jamais d’aide de personne… Je ne pouvais espérer de l’amour ou de l’affection, alors je me protégeais moi-même. Voici comment j’en suis arrivée à vivre ainsi ! Pour toujours et à jamais.
La Reine était horrifiée par ces paroles. Jamais elle n’aurait cru que cette enfant puisse la considérer un jour comme sa véritable mère. C’était improbable. Mais en y repensant, jamais Blanche-Neige n’avait connu sa mère, alors il était légitime qu’elle s’accroche à quelque chose. Avant qu’elle n’ait pu faire quoi que ce soit, Blanche-Neige mordit dans la pomme et s’écroula au sol sous les cris horrifiés de la marâtre. Cette dernière s’enfuit en courant.

Les sept nains retrouvèrent Blanche-Neige allongée au sol, inanimée. Ils lui construisirent un cercueil de verre où l’allongèrent. Jour après jour ils venaient lui rendre visite.
Dans le château du pays voisin, on entendit parler de cette magnifique femme qu’on avait mise sous cloche tellement sa beauté était pure. Le prince de se royaume fut envoyé là-bas afin de vérifié par lui-même les dires. Quand il arriva là-bas, il s’exclama :
- Pourquoi personne ne m’a-t-il dit plus tôt qu’elle était une superbe femelle avec une énorme poitrine ?
Les Nains écarquillèrent de grands yeux en entendant les propos du prince. Il prit Blanche-Neige dans ses bras.
- Bien, alors viens avec moi, ma belle fiancée !
- V… Votre majesté, cette personne est morte ! bégaya un des nains.
- Et alors ? Mon père ne se préoccupe pas de ce qu’elle soit en vie ou non.
Les nains tentèrent de l’empêcher de prendre la princesse, mais le prince les supplia de la lui vendre, mais ils ne la cèderaient à aucun prix. Il promit de s’occuper d’elle tendrement pour le reste de sa vie. Les nains eurent de la compassion pour le prince et décidèrent de lui confier la princesse.

Pendant le trajet qui menait à son royaume, le prince embrassa la belle jeune femme et fut stupéfait de la voir s’éveiller.
- Vous ? Qui êtes-vous ? demanda-t-elle surprise de le voir.
- Celui qui sera votre époux, ma chère.
La princesse Blanche tomba éperdument amoureuse du prince dès le premier regard. Il l’emmena dans son château où elle fut présentée au roi.
- Tu as donc, je ne sais comment, enfin réussi à faire quelque chose de bien, mon fils. Je n’aurais jamais pensé que la princesse serait vraiment rentrée avec toi !
En effet, le prince était connu pour être le plus grand libertin de tout le royaume. Dans chaque ville où il passait, on obligeait les femmes à rester dans les maisons, car elles tombaient toutes amoureuses de lui. Le Roi demanda à Blanche-Neige de lui raconter son histoire et c’est en larme qu’elle le fit. Elle narra dans les moindres détails tout ce qui lui était arrivé jusqu’à maintenant.
- Quel enfant affligé de tragédie… Et juste parce que vous êtes née trop belle, fit le Roi. Mais vous n’avez plus aucune raison de vous inquiéter, Princesse Blanche. J’ai un plan ! Je pourrais t’accorder ta vengeance. Actuellement, dans ton pays, le Roi, ton père, est accablé de douleur et la Reine s’est emparée du pouvoir, donc il n’y a pas de meilleur moyen de réunir les deux pays pour toi, que d’épouser notre prince.
Le Roi mit son plan à exécution. La Reine fut invitée au mariage du prince du Royaume voisin. Elle ignorait qui était la fiancée. Mais quand elle posa la première fois les yeux sur la jeune et belle fiancée.
- Bienvenue, mère.
- BLANCHE ?! Tu… Tu es vivante ?!
- Depuis que j’ai reçu de vous ce merveilleux cadeau : une pomme rouge, j’ai réfléchit au moyen de vous rendre la pareille. S’il vous plait, acceptez ce témoignage de mon estime : une paire de chaussures d’acier chauffée au rouge…
Le sang de la Reine se glaça de terreur.
- Blanche ! Je pensais, tu as dit, avant de manger la pomme… Tu as ri car tu croyais que j’allais te sauver de l’emprise de ton père ! En vérité, tu ne me détestes pas à ce point, n’est-ce pas ?
- Mon dieu, fit Blanche-Neige exaspérée. On dirait que tu as cru cette petite histoire, pas vrai ? J’ai ri car je savais que j’étais beaucoup plus belle que ma vieille belle mère, qui commençait à devenir hideuse et au visage défait ! Et quand j’ai finalement pu le lui faire réaliser… ce fut tellement hilarant !
Rouge comme le sang. Blanche comme la neige, et au cœur aussi noir que la nuit, princesse Blanche-Neige.
La reine fut forcée de porter les chaussures chauffées au rouge et dansa jusqu’à sa mort.

La veille de leur mariage, le prince demanda à sa fiancée de venir dans sa chambre car il avait quelque chose de très important à lui dire. Blanche-Neige s’exécuta et elle frappa à la porte. Cette dernière s’ouvrit seule et la jeune femme entra.
- Mon prince ? Vous m’avez faite mander ?
- Bienvenue princesse, dans mes chambres secrètes !
La jeune fille se tourna vers la direction de la voix. Une lampe s’alluma laissant apparaitre simplement le prince.
- Vous vous êtes joué de moi. Vous avez inventé toute cette histoire pour vous débarrasser de votre belle mère. Vous avez toujours été consentante lorsque votre père venait dans votre couche tous les soirs.
- Non, c’est faux ! Pourquoi ne me croyez-vous pas ? Vous m’aimez aussi, ou alors vous ne vous seriez pas donné autant de ma pour m’amener ici, pas vrai ? Et… Allumer une lumière, je vous pris !
- Ce que j’ai aimé, était ton visage mort. Comme les leurs, complètement muet, et une peau pale. Chacun d’entre elle, des dizaines de fois plus belles et plus pures que toi.
Les lumières s’allumèrent. La chambre du prince était une pièce remplie de corps de femmes. A cette vue, la princesse hurla de terreur. Le prince était nécrophile et aimait les femmes mortes.
- C’est la chambre de mes amours. Mais père la déteste complètement tu sais !
Le prince s’approcha de Blanche-Neige et la tua d’un coup de poignard dans le cœur. Dès lors, il se remit à aimer la jeune femme comme lorsqu’il la vit pour la première fois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanessa Russo
-Get On Your BOOTH
avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 13/08/2009
Age : 23
T'ES OU TOI ?! : Près d'un ravin prête à faire un grand pas en avant ...
- H u m e u r =D : Joyeuse


#.More about you.#
#Relations#:
#Envies#:

MessageSujet: Re: Histoires pour faire peur à Bella   Mer 10 Mar - 15:01

C'est bon j'ai compris , tu es taré ! Tes histoires sont affreuses , maintenant j'ai peur >.<

__________________
Je les aimes (L)

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Mariée à Lilice && Jasper <3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notretwilight.twilight-mania.com

Messages : 220
Date d'inscription : 27/12/2009
T'ES OU TOI ?! : Derrière toi chérie
- H u m e u r =D : En pleine forme


#.More about you.#
#Relations#: Ca dépend... C'est pourquoi?
#Envies#: De te manger!

MessageSujet: Re: Histoires pour faire peur à Bella   Mer 10 Mar - 15:29

Moi taré? Mais noooooooon! Bon, un peu, j'avoue, et alors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanessa Russo
-Get On Your BOOTH
avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 13/08/2009
Age : 23
T'ES OU TOI ?! : Près d'un ravin prête à faire un grand pas en avant ...
- H u m e u r =D : Joyeuse


#.More about you.#
#Relations#:
#Envies#:

MessageSujet: Re: Histoires pour faire peur à Bella   Mer 10 Mar - 17:00

Ca fais peur Razz

__________________
Je les aimes (L)

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Mariée à Lilice && Jasper <3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notretwilight.twilight-mania.com

Messages : 220
Date d'inscription : 27/12/2009
T'ES OU TOI ?! : Derrière toi chérie
- H u m e u r =D : En pleine forme


#.More about you.#
#Relations#: Ca dépend... C'est pourquoi?
#Envies#: De te manger!

MessageSujet: Re: Histoires pour faire peur à Bella   Mer 10 Mar - 19:38

Oh depuis le temps, tu dois être habituée non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Maman heureuse & sexy
avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 23
T'ES OU TOI ?! : in you head and you heart... ♥
- H u m e u r =D : Heureuse.


#.More about you.#
#Relations#: JASPER ♥
#Envies#: De Jasper. Il est trop sexy mon vampire !

MessageSujet: Re: Histoires pour faire peur à Bella   Jeu 11 Mar - 10:41

T'sais tu pourais faire un livre avec tes histoires morbide xD

Aufaite, magnifique, mais j'ai l'impression que t'aime beaucoup les nécrophiles, tu en parle dans les deux histoires, tu l'es aussi MDR ?

bisx. =)

__________________
Je t'aime Noah Faith ♥️


Trop de gens que j'aime sur ce forum... Always & forever ♥️
8 Rs. || LOOK || Nessa ma femme ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 220
Date d'inscription : 27/12/2009
T'ES OU TOI ?! : Derrière toi chérie
- H u m e u r =D : En pleine forme


#.More about you.#
#Relations#: Ca dépend... C'est pourquoi?
#Envies#: De te manger!

MessageSujet: Re: Histoires pour faire peur à Bella   Jeu 11 Mar - 12:11

NAN JE SUIS PAS NECROOOOOO! xDDD

Mdr, bah écoute, pourquoi pas ^^ (pour les livres mdr)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoires pour faire peur à Bella   

Revenir en haut Aller en bas
 

Histoires pour faire peur à Bella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le hors jeu :: Tous se qui concerne Le Hors jeu :: Films, livres etc ...-