Bienvenue !

Entrez à Forks ... Une ville pas comme les autres ...



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un peu trop de soleil (pv Eida)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chris Taylor
#.Vampire
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 27
T'ES OU TOI ?! : Chez moi
- H u m e u r =D : Aucune


MessageSujet: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Jeu 26 Nov - 18:26

Après une longue nuit de chasse, Chris était rentré dans son appartement. La chasse n’avait pas été facile, l’humain qu’il traquait pendant quelques heures avait mi du temps à se retrouver seul. Son sang avait littéralement attirait le vampire, et il avait prit son temps pour le déguster. Maintenant, l’homme âgé d’une cinquantaine d’années, reposé en paix dans un arbre. Il avait une maladie incurable, c’est pour ça que Chris l’avait choisit comme repas. Il gardait toujours comme principe de ne tuer que les plus faibles, comme le faisait John, son ancien ami décédé il y a quelques années.

Cela ne faisait même pas un mois qu’il habitait Seattle. Et dire qu’il y a dix ans, il y était déjà venu, mais avait été chassé par une troupe de loup-garou, dans une ville à quelques kilomètres nommée Forks. Il était partit vivre à New York, puis à San Francisco en Californie, et était enfin venu vivre ici. Il n’avait pas encore rencontré le moindre vampire. Il semblait pourtant que la région en regorgé. Mais rien, il avait l’impression d’être seul au monde. Quoi de mieux ? Il avait son bétail rien que pour lui.

Il se déshabilla, prit une douche, jeta ses habilles couverts de sang dans le linge sale, et changea et le voilà prêt. Il se remémorait vaguement le temps où il était encore un mortel, également il y a dix ans. Il aimait boire, surtout de la Vodka. Aujourd’hui, ces petits plaisirs avaient tous disparus, sa seule raison de vivre était le sang, le sang humain. Bien que, de temps en temps, il se contentait de sang animal, lorsqu’il ne trouvait pas de cible adéquate. Le sang animal était vraiment infect, mais il nourrissait tout autant. Il se demandait comment certains vampires pouvaient se nourrir que de ça, mais chacun avait son choix de vivre.

Il s’installa sur le canapé, et alluma la télé. Il ne regarda pas vraiment, se contentant de zapper. Il se dit qu’il faudra bientôt trouver un travail, car vivre grâce à l’argent que ses victimes portaient sur elles, ça devenait difficile. Mais que pourrait-il faire ? Il n’avait jamais fini ses études. Il n’avait pas vraiment de diplôme digne de ce nom. Il fallait reprendre les cours, avoir un salaire. Il ne payait plus son appartement, évidemment, le propriétaire le lui avait donné sous la menace, et Chris s’était débarrassé de lui, en le transformant en repas.

L’Etat de Washington était vraiment morose. La pluie semblait être le quotidien des habitants de la région. Et le vampire était bien content, dans de telle condition, sa peau blanche ne serait pas repérée. Et les jours de soleil, il restait tranquillement dans son appartement. Il s’installait dans son canapé, et ne bougeait plus. Il ne pouvait dormir, mais il restait là, sans rien faire, et le temps passait vite. La nuit arrivait, il repartait à la chasse. Aujourd’hui, le soleil était à moitié présent, quelques nuages passaient de temps en temps devant l’astre lumineux. C’était un peu trop risqué de sortir, de toute façon, il n’avait pas faim, et n’avait pas envi de faire quoique ce soit.

Puis, quelque chose le perturba. Il sentit une présence, une présence d’un autre vampire. Son odeur arriva jusqu'à lui, c’était une femme. Elle avait frappé à sa porte. Un danger ? Il ne pouvait savoir. Mais si elle frappait, elle ne voulait peut-être pas lui faire du mal. De son jeune âge, il manquait encore beaucoup d’expérience dans le combat, il ne pouvait prendre le risque d’ouvrir. Pourtant, son instinct lui disait de le faire. Et puis, il n’y avait aucune odeur d’agressivité dans l’air. Il se dirigea vers la porte, et ouvrit doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eïda Allary
#.Vampire
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 28
T'ES OU TOI ?! : Dans tes pires cauchemars..
- H u m e u r =D : Joueuse


#.More about you.#
#Relations#: Seule, et compte bien le rester!
#Envies#: De boire ton sang!

MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Jeu 26 Nov - 19:20

Une semaine, cela fait une semaine que je ne suis pas sortie de mon nouvelle appartement, après avoir déménagé de Forks, où tout ne s'était pas passé comme je l'avais prévu, j'ai décidé de changer de ville, changer de quotidien et changer de repas. Cependant, je ne pouvais pas partir réellement de l'État du Washington, quelque chose me rattache à cette endroit, cette vie. J'ouvre les yeux, je suis toujours couchée sur un lit, rond, recouvert par une couverture de soie. En un bond, je me retrouve face à la fenêtre de mon appartement, regardant au loin. Je sort à une vitesse inhumaine de mon appartement, j'ai faim, très faim. D'habitude à cette heure-ci - 15 heure - il pleut, mais apparemment Dame Nature a décidé de me pourrir la journée : du soleil, la merde... .

Je remonte, enfile un paravent, et descend. J'avoue que ma tenue n'est pas très semblable à celle de ces pitoyables humains, mais bon, je m'en contre fiche. Je marche dans les rues, regardant à droite et à gauche, observant chaque mouvements de chaque humains présents. Un couple, je déteste ça... l'amour. Ce sentiment si inutile, si dégoutant, ça me donne envie de vomir, oui, vomir du sang, ou pas, ce serait du gachi. Je me met à accélérer, une ruelle, une odeur, ... mon repas ! Un drogué, bon ça fera l'affaire ! Je m'approche, le charme, et le mord. Son sang dégouline sur mon cou, il est infecte, répugnant, mais mangeable. Je sort de la ruelle, repus, et repart direction Seattle. Mes pas se font plus rapide, ils se fondent dans le béton et personne ne me voit.

La seule preuve de mon passage est celui du vent glacé qui gifle les humains présent prés de moi. Je cours encore, vite, invisible au regarde de ces vermisseau. J'arrive à Seattle, je ralentie tout en essayant de paraître normal. Je m'arrête devant une vitrine, et me regarde, songeuse. Je suis magnifique, un des côtés positifs de la vie de vampire. Mes cheveux cachaient par la capuche de mon paravent cache mes long cheveux brun, ma veste couvre ma petite robe couleur taupe couverte par le sang de ma dernière victime. Et des talons aux pieds habillent ceux-ci avec élégance. Splendide. Je suis splendide. Je me retourne, avant de repartir dans la rue. Mes pas guidés par le vent, me fait avancer avec élégance et souplesse. Devant un immeuble, je stop ma marche. Une odeur connue vint à moi. Un vampire, un mâle. Curieuse de connaitre ce vampire, je monte avec rapidité les marches de l'immeuble et me poste devant sa porte.

Je frappe avec force, avant d'attendre que l'homme m'ouvre. J'entend des pas, et la porte s'ouvre. Ce vampire est magnifique, splendide, je le fixe avant de m'avancer et d'enlever ma capuche.

- Je te dérange pas j'espère. Puis-je entrer ?


Sans lui demander son avie, j'entre dans l'appartement.

- ça te dérange si je prend une douche ? Le sang c'est pas très sexy.


Toujours sans expliquer quoi que ce soit, je regarde dans les pièces avant de trouver celle dont j'ai besoin. Je me déshabille rapidement, avant de me mettre dans la douche et de laisser couler l'eau brulante sur ma peau.

- Enfaite, je m'appelle Eïda !
Cris-je de la douche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Taylor
#.Vampire
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 27
T'ES OU TOI ?! : Chez moi
- H u m e u r =D : Aucune


MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Jeu 26 Nov - 19:53

C’était une vampire vraiment magnifique. Mais Chris ne se laissa pas abusé, et resta sur ses gardes. Il hallucina totalement lorsqu’elle s’invita toute seule, rentra dans sa maison, et prit une douche, comme si ils étaient de vieux amis. Elle hurla son nom dans la douche, comme si il était sourd. Puis, Chris éclata de rire. Elle sentait le sang humain à plein nez, elle venait de chasser. Elle était surtout très étrange. Il avait bien envi de rentrer dans la douche et de la jeter dehors à coup de pied aux fesses (owwiii). Mais il avait envi de faire des rencontres, voir de nouveaux vampires, et au moment où il pensait qu’il n’y en avait pas, en voilà une qui débarque. Bon, elle semblait un peu folle, mais elle devait être plus âgée que lui.

« Chris. »

Il le dit normalement. Un humain n’aurait jamais pu l’entendre, évidemment, elle, si. Puis il retourna à son occupation principale, à savoir son canapé. Il entendait le bruit de l’eau coulé sur elle. Il se dit qu’elle allait lui voler son savon, son shampoing, lui prendre une serviette sec. Il soupira, et alluma la radio. Une chanson totalement débile passée, ce qui convenait tout à fait à la situation. Il se releva, et ouvrit légèrement les volets. Du mauvais temps, à savoir, pour un vampire, du soleil. Il soupira, bien que ce ne fut pas vraiment utile, et se dirigea vers la porte. Il frappa deux fois.

« Faudrait peut-être se dépêcher, je veux bien être hospitalier, mais l’eau ça me coute cher ! »


A ce moment, le bruit de la douche s’arrêta. Il entendit Eida se sécher. Puis elle se dirigea vers la porte. Euh … Elle n’avait pas oublié quelque chose ? Apparemment, si. Elle était totalement nue, ce qui ne semblait pas la gêner du tout. Chris éclata de rire, dévoilant ses dents d’une blancheur de neige. Et ses canines surtout. Elle n’avait pas peur d’être nue, devant un mâle. N’importe qui aurait été tenté, mais Chris savait qu’elle devait jouer avec lui. Il se contenta de croiser les bras, et de la fixer dans les yeux. Il évitait soigneusement de ne pas regarder ailleurs. S’il était encore humain, il aurait surement rougit, mais là il ne pouvait pas. Il était de marbre, son cœur ne battait plus, son sang ne circulait plus.

« On va dire que cette rencontre était très spéciale. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eïda Allary
#.Vampire
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 28
T'ES OU TOI ?! : Dans tes pires cauchemars..
- H u m e u r =D : Joueuse


#.More about you.#
#Relations#: Seule, et compte bien le rester!
#Envies#: De boire ton sang!

MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Jeu 26 Nov - 20:21

L'eau chaude coule le long de ma poitrine, de mon bassin et de mes hanches. Le contact de celle-ci est si futile. Mon corps glaciale comme le marbre, ne ressent aucune sensation face à cette eau brulante. Mes mains se baladent sur ma poitrine, les yeux fermés j'entends le vampire parler. Chris, c'est donc ainsi qu'il s'appelle. Ça lui va bien. Une musique horriblement pitoyable parvint à mes oreilles, berk. HAHA, l'eau trop cher ? Alors là, il me fait bien rire. Mais bon, j'éteins le robinet, me sèche rapidement et ouvre la porte totalement nue.

- Tu veux que je te rembourse ? Dis-je ironiquement

Était ? Parce qu'il croit que je vais repartir tout de suite ? Il a de l'espoir le jeunot. Il fuit mon corps, a t-il peur que je fasse un peu "mumuse" avec lui ? Hum, ce n'est pas une mauvaise idée, mais là ,maintenant je n'ai pas tellement envie de jouer. Cependant, la séduction coule dans mon sang, enfin si je puis le dire. Je m'approche de lui, tout doucement, avant de parler au creux de son cou.

- Je peux rester ? Mon appartement est en travaux, et si je veux qu'il soit finit à temps, il faut que j'évite de manger les ouvriers
. Dis-je en mentant bien sur.

J'attrape mes habits, avant de les enfilées devant Chris, après tout il a du en voir d'autre. Du moins, je l'espère pour lui. Maintenant présentable, je passe à côté du vampire avant de me diriger vers un canapé sur lequel je me couche. Une tête masculine se pose au dessus de moi, sourire au lèvres, je m'assoit, l'attrape par les bras et le fait basculer sur le canapé. Maintenant à côté de moi, je m'approche de lui déposant ma tête sur ces jambes. Il a l'air surpris de mon geste, alala les petits jeunes... .

- Alors dis moi quel âge as-tu ? Enfin réellement. Et si je te gêne dis le moi... enfaite nan me le dis pas.


Souriant de toutes mes dents, j'attends une quelconque réponse de sa part. Cependant, une chose m'intrigue, son odeur est particulière, légèrement sucré. Je remarque que ma tête est en réalité placée sur son intimité ce qui me fait sourire ainsi que voir son regard quelque peu glissé sur mon décolté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Taylor
#.Vampire
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 27
T'ES OU TOI ?! : Chez moi
- H u m e u r =D : Aucune


MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Jeu 26 Nov - 21:16

Le rembourser ? Non, il n’allait pas s’abaisser à ça. De toute façon, c’était plus une blague qu’autre chose. Il allait surement bientôt partir d’ici, lorsqu’on se rendra compte que le propriétaire à été assassiné. Elle voulait rester, de toute façon ça aurait été un peu bizarre qu’elle s’en aille vite. Pas très courtois on va dire. Elle alla se coucher le canapé, sur SON canapé. Celui qu’il affectionnait tout particulièrement depuis qu’il avait emménagé ici. Il se pencha vers elle, et n’eu pas le temps de dire quoique ce soit, qu’elle l’attrapa pour le jeter sur le canapé. Elle avait sa tête dans une position … assez délicate, mais Chris savait très bien retenir ses pulsions. Il se mit à éclater de rire, avant de se retirer et de s’installer à distance respectable.

« En âge réel, j’ai trente ans. Ca fait seulement dix ans … Et ne t’inquiètes pas, plus rien ne me gêne. Disons plutôt que … Ca m’intrigue ! »

Il la regarda, en souriant. Elle était très attirante, certes, mais Chris n’était pas du genre à se laissé déstabiliser comme ça. Même chose lorsqu’il était humain. De plus, il savait parfaitement masquer ses émotions. Le vampire s’installa un peu plus confortablement, s’appuyant sur les jambes d’Eida. Il ne voyait pas pourquoi il se gênerait lui aussi. Il se demanda à quoi elle pensait. Voulait-elle juste s’amuser de lui, et puis disparaitre pour toujours, ou bien, comme lui, faire une rencontre et avoir des amis vampires un peu partout ? Quoiqu’il en soit, Chris ne voulait pas laissé s’installer un blanc, qui le ferait passer pour quelqu’un d’inintéressant. Il continuait toujours de la fixer, mais sans la béatitude que pouvait avoir les humains devant un vampire, mais avec un regard totalement neutre :

« Et toi ? Tu es déjà une grand-mère ? »

Il changea de radio et tomba sur une vieille musique de Good Charlotte. Bah, c’était mieux qu’avant (bon j’avoue, je suis en train d’écouter là xD). Il se demandait ce qu’elle aimait comme musique. Lui, adorait la musique, et espérait vivre assez longtemps en temps que vampire pour découvrir de nouveau style qui le feront vibrer. Il regarda de nouveau Eida, pour voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eïda Allary
#.Vampire
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 28
T'ES OU TOI ?! : Dans tes pires cauchemars..
- H u m e u r =D : Joueuse


#.More about you.#
#Relations#: Seule, et compte bien le rester!
#Envies#: De boire ton sang!

MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Jeu 26 Nov - 21:47

Il se retire pour s'installer plus loin. Hum, il s'est géré ces émotions le petit. Mes yeux s'enfoncent dans les siens, j'essaie de percevoir ce qu'il pense ce qui est impossible. Ah! j'aimerai avoir le don de ce végétarien d'Edward Cullen, rien que pour lire les pensées de Chris, histoire de savoir ce qu'il pense de... moi. Mais depuis quand je me préoccupe de ça ?! Bon reprenons nous.

« En âge réel, j’ai trente ans. Ça fait seulement dix ans … Et ne t’inquiètes pas, plus rien ne me gêne. Disons plutôt que … Ça m’intrigue ! »


Hum donc vingt en apparence, je lui aurais donné cet âge ci. Il est beau, il faut que je l'avoue. Mon regard se pose une demi seconde sur son intimité, essayant je l'avoue de voir si il est " bien formé ". Saleté de jeans ! Il s'appuie sur mes jambes ?! Non mais il... bon c'est vrai je ne me suis pas gênée avant. Il est si intriguant, d'habitude un vampire m'aurait déjà littéralement sauter dessus mais là rien, pas une émotion, rien, tel une statut de marbre il me fixe.


« Et toi ? Tu es déjà une grand-mère ? »

Il en veut une ?!! GRAND-MÈRE ?! Je vais le tuer celui-là ! Avant que je peux faire quoique ce soit , il change de musique, et tombe sur une chanson de Good Charlotte. Bon ce n'est pas vraiment mon style mais ça passe. Je ne réponds pas, et me place avec délicatesse au dessus de lui en califourchon.

« La grand-mère, elle a 400 ans. Et tu veux voir ce qu'elle peut te faire ? »


Avant même de le laisser parler, je lui colle ma main sur la bouche, et embrasse son cou avec délicatesse. Mes mains descendent le long de ces côtes avant de me relever et de lui chuchoter quelques mots.

« Tu es si différent, fascinant, et j'aime ça »


Je reste quelques minutes en face de lui, avant reculer, et de le regarder dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Taylor
#.Vampire
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 27
T'ES OU TOI ?! : Chez moi
- H u m e u r =D : Aucune


MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Jeu 26 Nov - 22:09

« Ah oui, 400 ans, c’est pire qu’une grand-mère ! »

Elle se remit sur lui, et commença à l’embrasser dans le cou. Bon, elle avait touché un point sensible, mais Chris se retint, il ne fallait pas lui montrer, sinon elle risquerait d’en profiter. Et lui ne voulait pas, surtout pas le premier jour. Quoique ? Non. Elle le trouvait aussi intriguait. Il se doutait bien que peu d’homme pouvait résister à elle, et également de vampire. Mais Chris n’aimait pas se précipiter dans l’inconnu. Il fallait un peu connaitre sa partenaire avant, sinon ça n’avait aucun intérêt. Elle recula et le fixa dans les yeux. Le vampire soutint son regard, tout en souriant. Il demanda tout simplement :

« Qu’est-ce que tu attends de moi ? »

Il demandait ça tout en souriant, pour montrer que rien ne le gênerait, aucune réponse, même si ça allait surement le faire rire (franchement, cette phrase veut rien dire, mais je la laisse, fallait pas me presser :p). Il se redressa, et se rapprocha d’elle, de ses lèvres. Il fit mine de l’embrasser, mais s’arrêta au dernier moment, et éclata de rire.

« C’est comme si j’embrassais mon arrière-arrière etc. grand-mère ! Bon, faut dire qu’elle est restée très belle mon arrière etc. grand-mère ! »


Il fallait un peu la flatter, car Chris avait ressentit une pointe d’énervement lorsqu’il l’avait traité de grand-mère. N’empêche, s’en était une ! Il souriait toujours, un sourire qui pourrait paraitre insolent, mais il s’en fichait un peu. Même si elle devait être beaucoup plus forte que lui, avec largement plus d’expérience, il sentait qu’elle n’était pas là pour le tuer. Mais pourquoi était-elle là alors ? A part prendre une douche, et se poser sur son canapé, tout en tentant de lui donner des pulsions sexuelles ? Elle était vraiment très étrange. Bien que le fait qu’elle le trouve intriguant lui plaise, Chris ne savait pas s’il fallait aimer sa façon d’être. Il ne savait pas s’il devait rentrer dans son petit jeu de séduction. Finalement, il y rentra par amusement. Il lui caressa doucement les cheveux, et descendit tout doucement, se rapprochant de ses fesses, qui lui plaisait bien au passage (A), et s’arrêta au dernier moment. Quand même, il n’allait pas être si impoli. Il fallait une autorisation avant. Il lui sourit et lança :

« Ah, ça fait longtemps que je n’avais plus touché une femme comme ça. En général, je leur enlève tout leur sang ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eïda Allary
#.Vampire
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 28
T'ES OU TOI ?! : Dans tes pires cauchemars..
- H u m e u r =D : Joueuse


#.More about you.#
#Relations#: Seule, et compte bien le rester!
#Envies#: De boire ton sang!

MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Ven 27 Nov - 12:52

Qu'est-ce que j'attends de lui ? Pour dire vrai, je n'en ai aucune idée. Rien ou peut-être tout. Les jeux de séduction commence à ne plus m'amuser, aprés plus de 380 ans ça devient lassant. Cependant, il est si irrésistible, et unique, qu'il m'attire comme un ément. Il se rapproche de moi, je reste là à le fixer tel une statut. Ces lèvres éffleurent les miennes avant de reculer. Frustrée ! Je suis frustrée ! Pourtant, je ne laisse rien paraitre et je reste là à fixer ces yeux.

« C’est comme si j’embrassais mon arrière-arrière etc. grand-mère ! Bon, faut dire qu’elle est restée très belle mon arrière etc. grand-mère ! »


Si il me traite encore une fois de grand-mère, il va se prendre une claque de la fameuse grand-mère et une bien brulante ! Sans crier gare, ces mains viennent de se poser dans mes cheveux, descendant tout doucement avant d'arriver quelques centimètres avant mes fesses. Ah, il veut jouer ? Même si ce n'est plus mon "kiff" ( XD ) comme dirait ces jeunes humains, je ne peux pas refuser une partie d'un de mes jeux favories et un de mes jeux où je gagne... tout le temps.

« Ah, ça fait longtemps que je n’avais plus touché une femme comme ça. En général, je leur enlève tout leur sang ! »

Longtemps ? hum, intérréssant tout ça. Il est vraiment si... envoutant. J'attrape ces mains, et les placent sur mes fesses avant de me rapprocher de sa bouche sans la toucher, souffla légérement sur celle-ci. Je coupe ma respiration, et prononce en un trait ces quelques mots.

« Premièrement traites moi encore une fois de grand mère et tu n'auras plus d'atribut masculin. Ensuite, je n'attends rien de tout, strictement rien de toi, du moins je ne pense pas... pour l'instant. Et je t'en pris ne te gêne pas, si ça te fait... plaisir »

L'envie de goûter c'est lèvres est immense, je suis tentée, cependant je résiste, après tout c'est au homme de faire le 1er pas ! Je m'approche toujours aussi dangereusement de lui, collant ma poitrine sur son torse, et glissant légérement ma langue sur son cou. Dans le creux de ces oreilles, je lui murmurent quelques mots.

« Et toi, que veux-tu ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Taylor
#.Vampire
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 27
T'ES OU TOI ?! : Chez moi
- H u m e u r =D : Aucune


MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Ven 27 Nov - 14:14

Et voilà que la grand-mère s’énervée. Bon, elle était plus vieille que lui, et il n’avait pas envi de vérifier si sa menace n’était pas en l’air. Il se contenta de lui sourire à pleines dents. Elle commençait à lui donner des envies spéciales, mais il n’allait pas tomber dans ce piège. Elle n’attendait peut-être rien de lui, mais en tout cas essayé de profiter de la situation. Elle lui prit ses mains pour les poser sur ses fesses. Il ne les bougea pas, au contraire pressa légèrement tout en souriant continuellement.

Lorsqu’elle se rapprocha encore plus de lui, il pouvait sentir sa poitrine, son haleine, et surtout sa langue légèrement effleurer son cou (t’es obsédée par mon cou toi xD), il commença à trouver la situation un peu ridicule. A quoi jouaient-ils ? Elle voulait lui donner des pulsions, mais dans quel but ? Chris l’attrapa et la coucha contre le canapé, tout en se positionnant au dessus d’elle. Et tout en déposant un léger baisé sur ses lèvres, il lui murmura :

« Je veux le monde ! »

Il était en position facile pour la déshabiller en quelques secondes. Mais il voulait se retenir, parce que il n’était pas sur que c’était ce qu’elle voulait, peut-être qu’elle s’amusait juste à l’allumer, puis rien faire après. C’est pour ça que le jeune vampire décida de prendre son temps. Il glissa sa main sous le t-shirt d’Eida, et remonta tout doucement, en s’arrêtant en dessous de sa poitrine. Une fille normale aurait frissonnée, à cause des mains glaciales du vampire, mais elle était aussi vampire, elle ne sentait rien, ce qui était encore plus … excitant. Il retira doucement sa main, pour se redresser vers elle, et lui chuchoter à l’oreille :

« Et tu en fais partie ! »

Il n’avait qu’une envie à présent, mais se retint toujours, pourquoi aller trop vite au final, il fallait faire durer le plaisir. De toute façon, il fallait déjà voir la réaction de la vieille vampire qui était jeune en apparence et magnifique. Elle avait du en attirer énormément des humains, et des vampires. Quand on la voyait, c’était très compréhensible. D’ailleurs, même lui avait un mal fou à se retenir. Il suffisait d’une chose, quelque chose qui pouvait faire craquer sa barrière, pour qu’il ne devienne qu’un simple animal, comme de nombreux mâles. Mais c’était ça qu’il ne voulait pas, il voulait juste se différencier. Il se redressa, tout en restant sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eïda Allary
#.Vampire
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 28
T'ES OU TOI ?! : Dans tes pires cauchemars..
- H u m e u r =D : Joueuse


#.More about you.#
#Relations#: Seule, et compte bien le rester!
#Envies#: De boire ton sang!

MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Sam 28 Nov - 16:58

Chris me couche sur le canapé et se positionne au-dessus de moi... Mais que veux t-il ? Un léger baiser vient d'effleurer ma bouche, sucré, j'avais raison. Le monde, il veut le monde ? Sa tombe bien moi aussi... . Sa main se faufile sous mon t-shirt, je sens sa main remonter lentement, doucement, tendrement ? Si il continue, il va se retrouver totalement nu sans avoir compris quoique ce soit le petit jeune ! Il s'arrête avant d'atteindre ma poitrine, non, mais il le fait exprès ? Il s'avance vers moi, approchant sa bouche de mon oreille afin d'y murmurer quelques mots.

« Et tu en fais partie ! »


J'en fait partie, moi ? Il me veut, je le sens, pourquoi reste t-il là ? Sans bouger, il attend quoi ? une invitation peut-être... .

« J'en fait partie, moi ? Tu ... m'étonnes »


Je me redresse légèrement, atteignant sans mal ces lèvres. Je fais mine de l'embrasser avant de me rapprocher plus prés de lui, de son corps, de son visage. J'hésite, c'est vrai, l'embrasser, est-ce une bonne idée ? Après tout, je n'ai rien à perdre, mais tout à y gagner. Mes lèvres se posent sur les siennes, je reste là quelques minutes avant de l'embrasser plus langoureusement. Laissant mes mains se balader sur son dos, sur ces cheveux, ces joues. J'arrête, haletante, je ne veux pas aller trop vite, non, pas avec lui. J'ai trouvé un homme différent, je veux l'apprécier. Je me dégage de lui, assez facilement, et me dirige vers ce qui devait surement servir de cuisine. Inutile pour nous... les vampires. Je m'assoit sur la table de la cuisine, enttendant de loin venir Chris.

« Je n'ai jamais voulu devenir un vampire... . Raconte moi ton histoire, s'il te plait »


Chris se rapproche de moi, se positionne en face de mon visage, entre mes jambes. J'entoure ces hanches de celle-ci, et m'appuie avec mes bras sur la table de la cuisine. Attendant, attendent d'entendre le récit de son histoire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Taylor
#.Vampire
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 27
T'ES OU TOI ?! : Chez moi
- H u m e u r =D : Aucune


MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Sam 28 Nov - 17:24

Elle l’embrassa. Si son cœur battait encore, il aurait surement fait un raté. Il ne s’attendait pas du tout à ça, et encore moins à sentir à quel point c’était agréable. Quand ça s’arrêta, elle semblait avoir beaucoup appréciée également. Elle s’en alla ensuite dans la cuisine. Le vampire resta là quelques instants, encore un peu déboussolé, et s’en alla la rejoindre. Arrivait à dans la cuisine, elle lui demanda de lui raconter son histoire. Chris resta pendant une fraction de seconde bloqué sur place, se disant qu’il n’avait encore jamais raconté à personne, puis s’avança vers elle. Elle le bloqua en quelque sorte avec ses jambes. Elle n’avait jamais voulu être vampire, Chris si.

« Ha, c’était il y a dix, mais ça tu dois déjà t’en rendre compte, donc en juin 1 999. »

Il ne savait pas exactement pour où commencer. Elle semblait triste d’être une vampire, et lui, il était plutôt heureux. Qui n’avait jamais de vivre éternellement ? Lui, c’était son rêve absolu. La mort lui faisait peur, et était son pire ennemi. Il soupira, se remémorant à peu près son histoire, sachant qu’il ne se rappelait qu’a moitié de sa vie de mortel. Il la fixa dan les yeux, sans sourire cette fois-ci, l’enlaça doucement, sentant qu’elle n’était pas vraiment dans son assiette et commença :

« Je vivais à Jacksonville, quand j’étais humain. J’y ai passé une bonne partie de ma vie, puis j’ai poursuivi mes études à Miami. J’ai rencontré un vampire là-bas. Je ne savais ce qu’il était tout de suite, mais il a finit par me le dire, parce qu’il était mon colocataire et qu’on s’entendait bien. Il m’a proposé de me transformer, et j’ai accepté… »

A présent, il se rappelait de tout. De la façon dont il avait souffert lors de la transformation, le choque de voir ses nouvelles perceptions, de ne plus sentir son cœur, ni le froid, ni la chaleur, de fuir le soleil qui faisait briller la peau. Mais tout ça, elle le savait déjà. Il était donc inutile d’en parler. Il poursuivit :

« Donc, j’étais un vampire. Puis quelques jours après, John, le vampire qui m’a transformé, a été tué par d’autre vampire. Pourquoi ? Je ne sais toujours pas. Mais je n’oublierais jamais la tête de celui qui l’a fait. Et je le vengerais. John a été le seul vampire avec qui j’ai vraiment eu un contact. Maintenant, il y a toi. »


Il la serra contre lui, sentant son odeur à plein poumon.


« Et toi, raconte moi ton histoire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eïda Allary
#.Vampire
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 28
T'ES OU TOI ?! : Dans tes pires cauchemars..
- H u m e u r =D : Joueuse


#.More about you.#
#Relations#: Seule, et compte bien le rester!
#Envies#: De boire ton sang!

MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Dim 29 Nov - 1:44


« Ha, c’était il y a dix ans, mais ça tu dois déjà t’en rendre compte, donc en juin 1999. »


Il se rapproche de moi, avant de m'enlacer tendrement, tel un enfant je ferme les yeux et écoute tout simplement.


« Je vivais à Jacksonville, quand j’étais humain. J’y ai passé une bonne partie de ma vie, puis j’ai poursuivi mes études à Miami. J’ai rencontré un vampire là-bas. Je ne savais ce qu’il était tout de suite, mais il a finit par me le dire, parce qu’il était mon colocataire et qu’on s’entendait bien. Il m’a proposé de me transformer, et j’ai accepté… »


Il étais donc consentant ? Comment quelqu'un peut souhaiter ... mourir, perdre son âme et ... . Il marque un temps de pause, songeant à autre chose, peut-être à son passé.


« Donc, j’étais un vampire. Puis quelques jours après, John, le vampire qui m’a transformé, a été tué par d’autre vampire. Pourquoi ? Je ne sais toujours pas. Mais je n’oublierais jamais la tête de celui qui l’a fait. Et je le vengerais. John a été le seul vampire avec qui j’ai vraiment eu un contact. Maintenant, il y a toi. »


Esprit de vengeance, esprit dangereux... . Son corps se sert contre le mien, j'inspire son odeur le gardant à présent en mémoire.

« Et toi, raconte moi ton histoire. »


Mon histoire ? Une chose bien trop dur à accepter pour moi. Du moins , je suis toujours surprise de constater que je n'ai rien oublié. Mon passé se dessine comme un film sous mes yeux, tous les détails sont encore là. Dans mon esprit. Une légère mine triste apparait sur mon visage, une mine que je prend bien soin de faire disparaitre.

« Je suis née le 12 Janvier 1609 à Paris. Oui, je me souviens encore de tout. A cette époque, l'espérance de vie ne dépassait guère les 40 ans ou 45 ans avec un peu de chance. Je n'ai jamais été une vraie demoiselle, comme on nous appelés, nous les filles de riches. On été simplement promu à se marier, et à faire des enfants, tel des objets. Je n'étais pas prête à suivre cette coutume presque tyrannique. J'aimais un homme, Alexander, un amour illégitime, interdit. Après avoir passé une nuit à ces côtés, je suis rentrée chez moi. Cependant, sur le chemin, j'ai fait une mauvaise rencontre. Un vampire. Il m'a mordu sans que je sache comment, et je me suis retrouvée allonger dans mon lit. Je te passe le côté douleur, et hurlements... . Je me suis réveillée en vampire. Je me suis haïe pendant les quelques secondes qui ont précédés mon premier diner. Mes parents, ma sœur, j'ai épargné mon frère, je pourrais te dire pourquoi. Je me suis souviens de leur goût, les meilleurs de toute mon existence. Les années ont passés, les siècles aussi. Et me voilà devant toi 380 ans après ma transformation, devenue une vampire assoiffée de sang et de souffrance, en clair... un monstre »


Je viens de tout lui dire. Il me regarde ne parlant pas. Il m'a écouté, et j'aime ça. Je m'approche de lui, et l'embrasse simplement. J'attrape son visage entre mes mains, et le regardent fixement dans les yeux.

« Je ne mérite pas l'immortalité »

Et voilà, la phrase qui résume ma façon de penser, de vivre, dans un sentiment de culpabilité, que je cache, que je me cache, pour peut-être être plus forte, plus... monstrueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Taylor
#.Vampire
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 27
T'ES OU TOI ?! : Chez moi
- H u m e u r =D : Aucune


MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Dim 29 Nov - 17:54

Chris écouta attentivement ce que disait Eida. Elle n’avait donc vraiment pas choisi d’être ce qu’elle est. Il comprenait que quand c’était fait contre sa volonté, on ne pouvait que détester ce qu’on était. Pourtant, le jeune vampire ne pouvait s’empêcher d’aimer sa nouvelle façon de vivre. Elle l’embrassa, et il se laissa bercer par cet envoutant échange. Il ne pouvait qu’être heureux décidemment. Il la resserra encore plus contre lui, tout en fermant les yeux de plaisir. Mais sa dernière phrase les lui fit rouvrir. Et la regarda fixement.

« Il n’y a pas à mériter quoique ce soit. Si tu es toujours en vie au bout de 400 ans, c’est que tu as réussis à t’adapter. Je ne peux peut-être pas comprendre parce que je trouve ça super, mais au moins tu t’accroches toujours, parce que tu n’abandonnes pas malgré tout. »

Il ne savait pourquoi il s’était déjà attaché aussi vite à elle. Parce qu’elle était une vampire, la première qu’il rencontrait vraiment ? Non, probablement pas. Il appréciait sa façon d’être, différente de bien d’autres femmes, vampires ou quoique ce soit qui puisse encore exister sur cette planète qui avait surement encore beaucoup de secret à dévoiler. Il glissa sa main dans les cheveux blonds d’Eida, tout en regardant derrière elle, pour se plonger dans ses pensées. Il est vrai qu’il y avait probablement une chose qui lui manquait en tant que mortel : dormir. Et certaines nourritures, qu’il ne pouvait plus manger bien sur.

Il relâcha leur étreinte, et s’en alla éteindre la musique, et alla s’assoir à nouveau sur le canapé. Il savait qu’elle l’avait suivit. Il sentait sa présence derrière lui, mais il ne se tourna pas, se disant qu’ils seraient mieux sur le canapé pour discuter que dans la cuisine, bien que le confort n’était plus du tout important pour les vampires. Il l’attrapa, et l’amena sur ses genoux, tout en souriant, pas un sourire banal, un sourire qui se voulait réconfortant. Il se demandait surtout quelque chose :

« Et ça te fais rien d’embrasser quelqu’un d’aussi jeune que moi ? On doit avoir 370 ans d’écart. »

Et, sans attendre de réponse, il l’embrassa avec passion, en faisant durer cet échange le plus longtemps possible. Il se sentait bien, encore mieux que lorsqu’il en avait fini avec la crainte de vieillir, et de mourir. Quand il voyait Eida, il se rendait compte qu’il serait toujours parfait, et il se rendait surtout compte que si son cœur vivait encore, il aurait trouvé une raison de battre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eïda Allary
#.Vampire
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 28
T'ES OU TOI ?! : Dans tes pires cauchemars..
- H u m e u r =D : Joueuse


#.More about you.#
#Relations#: Seule, et compte bien le rester!
#Envies#: De boire ton sang!

MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Ven 11 Déc - 22:34

Les yeux de Chris se plongeait dans les miens, tel un miroir je m'y reflétait dedans. Mon véritable visage, mon véritable moi m'envoya une claque en pleine figure. J'étais si ... différente. Son étreinte se referma sur moi, collant mon corps contre le sien.

« Il n’y a pas à mériter quoique ce soit. Si tu es toujours en vie au bout de 400 ans, c’est que tu as réussis à t’adapter. Je ne peux peut-être pas comprendre parce que je trouve ça super, mais au moins tu t’accroches toujours, parce que tu n’abandonnes pas malgré tout. »


Sa réponse me fit sourire. Il pensait que je méritait l'immortalité ? Certes ces paroles était véridique, mais ce n'est pas ce que je pensais personnellement, et tête de mule que je suis, il est impossible de me faire changer d'avis. Il arrêta son étreinte, passant sa main dans mes cheveux, ce qui me fit décrocher une énorme sourire. Il se leva et partit dans le salon. Je le rejoignis de suite, marchant derrière lui, sentant son odeur, regardant chacun de ces mouvements. Il m'attrapa par la taille m'entrainant sur ces genoux. Je n'avais encore rien dit pour le moment, du moins j'étais restée silencieuse ce qui me changeait énormément de mes habitudes.


« Et ça te fais rien d’embrasser quelqu’un d’aussi jeune que moi ? On doit avoir 370 ans d’écart. »


Sans attendre une quelconque réponse de ma part, ces lèvres parfaites se collèrent au miennes. Il m'embrassa avec passion, mon dos se courbai, répondant avec envie à son baiser. Mes mains vinrent se balader sur son dos que j'entrainais avec moi sur le canapé. Je détachais mes lèvres de les siennes après seulement quelques minutes. Haletante, et souriante, je déposai un baiser sur ces lèvres.

« Qu'est-ce que l'âge ? Réellement, ce ne sont que des chiffres, sans importance, on est immortelles Chris, le temps n'a plus d'importance »


Sans lui laisser le temps de répondre, je l'embrassai avec passion, envie et tendresse. Mes mains se baladaient le long de son dos, mon corps se plaquai contre le sien. Il me faisait de l'effet, je devais l'avouer. Ses lèvres, sa voix, ces yeux tout cela m'envoûter, tel hypnotiser, je me stoppai fixant ces yeux avec insistance. J'enlevais avec rapidité son T-shirt, que je jetai quelques mètres plus loin. Sourire au lèvres, je me redressai vers lui, me positionnant au dessus de lui. Embrassant ces lèvres, ses joues, pour finir par son cou. Cou que j'embrassai avec passion, finissant par le mordiller légèrement. Mon cœur ne battait plus, cependant, au contact de Chris, on pourrait croire qu'il recommençait à battre, à battre pour lui, pour ... nous.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Taylor
#.Vampire
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 27
T'ES OU TOI ?! : Chez moi
- H u m e u r =D : Aucune


MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Dim 27 Déc - 14:25

Chris commençait à sentir l’effet qu’il procurait à la vieille vampire. Il était à la fois fier de lui, et en même temps il se faisait peur à lui-même. Ne jouait-elle pas plutôt avec lui ? Un jeune vampire sans réelle expérience. Ses paroles le rassurèrent, et son long baiser finit de l’achever. Il l’enlaça, d’abord doucement, puis après amoureusement. Il n’était pas sûr de ce qu’il ressentait pour elle, mais il était sûr que ce n’était rien de sexuel, pour le moment. Il plongea profondément ses yeux dans ceux d’Eida. Il aurait voulu ne plus jamais quitter ce regard, ce visage, ce corps, être toujours fixé sur elle, pouvoir l’embrasser jusqu'à la fin des temps.

Il se sentait réellement ensorcelé. Ce qui au début n’était que de l’amusement pour lui, se transforma en des gestes rempli d’un sentiment qu’il ne pourrait s’expliquer. Il glissa ses mains dans son doux, la serra en peu plus contre lui, et l’embrassa à son tour. Il aurait voulu ne jamais s’arrêter. En tout cas, il était sûr que ce n’était pas un rêve, puisque les vampires ne rêvaient plus. Il lâcha un long soupire, et se rendit compte qu’il n’avait plus respiré depuis un bon moment.


« Je crois que je vis une expérience vraiment très étrange. Je ne crois pas avoir un jour était amoureux. Je ressens quelque chose d’inexplicable. Est-ce cella ? »

Il ne lui parlait pas vraiment, il se parlait plutôt à lui-même, et n’attendait pas vraiment de réponse. Il la repoussa gentiment afin de l’admirer dans toute sa splendeur (héhé).

[Bon c’est pas grand-chose mais je suis pas inspiré, et tu vas m’engueuler si je te rep pas xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eïda Allary
#.Vampire
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 28
T'ES OU TOI ?! : Dans tes pires cauchemars..
- H u m e u r =D : Joueuse


#.More about you.#
#Relations#: Seule, et compte bien le rester!
#Envies#: De boire ton sang!

MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   Mer 6 Jan - 20:51

Ses lèvres embrassaient les miennes avec passion et amour depuis quelques minutes, si ce n'était plus. A vrai dire, le temps ne m'importait plus, lentement bercée par ce baiser rempli de tendresse, je fus surprise quand tout ceci s'arrêta. Déçue, je fis la moue espérant récupérer les lèvres de mon vampire.

« Je crois que je vis une expérience vraiment très étrange. Je ne crois pas avoir un jour était amoureux. Je ressens quelque chose d’inexplicable. Est-ce cella ? »


Être amoureux ? Je ne savais pas ce que cela était ,du moins, réellement, cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas connu ça, cela faisait plus de 370 ans. Durant ces années, ces siècles, j'avais oublié, oublié qu'être amoureuse était une chose magnifique, formidable. Cet état est si agréable quand l'objet de votre flamme est également amoureux de vous. Quand il vous fait décrocher des étoiles et accomplir toutes sortes d'actions du genre stupides et inutiles. L'amour, ce sentiment si humain, si... plaisant ? J'aimerais le retrouver, un jour ou peut-être même, que je l'ai retrouvé, grâce à cet homme, Chris... .

« Je ... je ne sais pas. Surement, je crois, j'en suis presque sur. L'amour est si ... humain, que je n'ai jamais voulu retrouver cela. C'est surement, la seule chose humaine, qui doit me plaire, enfin qui devrait me plaire, si cela est partager, partager avec toi ... »

Je n'étais pas habituée à exprimer mes sentiments, et encore moins à en ressentir. C'était si nouveau, si perturbant. Frustrer de pas pouvoir contrôler mes sentiments, je reculais, me plaquant dans le coin du canapé, songeuse. Et si, même le fait de ne plus avoir un cœur, qui bat, n'était pas une barrière à l'amour ? Et si même un vampire, comme moi avait le droit au ... bonheur ? Ces stupides questions trottaient dans ma tête, et je me mis à souffler de frustration. Posant mon regard sur Chris, je vis dans ces yeux de l'inquiétude, avait-il peur que je ne veuille pas de lui ? Que je ne ... l'aimais pas ? Malheureusement, je n'en savais rien, ce qui me perturber encore plus.

« Chris, embrasse moi, prend moi dans tes bras, ... aime moi »



()


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu trop de soleil (pv Eida)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu trop de soleil (pv Eida)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres villes :: Seattle :: Appartement de Chris-